webleads-tracker

Avis de l’ANSES sur la consommation de betteraves crues

Beetroot isolated on white

Au cours de l’année 2014, la DGCCRF (Direction Générale de Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) a été saisie de  quatre signalements de Toxi –Infections Alimentaires Collectives (TIAC).

Ces TIAC ont  touché des personnes vulnérables (enfants, personnes âgées) qui ont présenté des symptômes (vomissements, douleurs abdominales) dans les quinze minutes suivant la consommation de betteraves crues.

La DGCCRF a demandé à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) un appui technique et scientifique relatif à ces TIAC collectives impliquant la consommation de betteraves crues.

Les études épidémiologiques qui ont été conduites ont toutes conclu que des betteraves crues râpées sont à l’origine des troubles alimentaires constatés lors de ces TIAC.

Par contre l’agent pathogène responsable des TIAC observées  n’est toujours pas identifié.

Conformément aux préconisations de l’ANSES, dans l’attente des résultats d’analyses complémentaires, la DGCCRF  recommande  aux professionnels servant des repas aux collectivités et plus particulièrement aux personnes les plus fragiles (enfants, personnes hospitalisées et personnes âgées) de ne pas servir de betteraves crues râpées.

A cette occasion, rappelons l’importance de la formation de vos équipes aux Bonnes Pratiques d’Hygiène. Il est notamment essentiel pour les végétaux que la procédure de décontamination en place soit scrupuleusement respectée (dosage du produit, temps d’action du produit, …)

Pour lire l'Avis