webleads-tracker

Rapport de l’EFSA sur les pesticides dans les aliments

photo choux

L’EFSA publie son rapport annuel 2012 sur les résidus de pesticides dans les aliments, qui est basé sur l’analyse de près de 79 000 échantillons alimentaires effectués par 27 États membres de l’UE, l’Islande et la Norvège.

Plus de 97% de tous les échantillons analysés dans le cadre du dernier programme de surveillance à l'échelle européenne des pesticides dans les aliments présentaient des niveaux de résidus se situant dans les limites légales autorisées – dont plus de 54% d’échantillons sans aucune trace détectable de produits chimiques.

Les aliments qui présentaient les taux de dépassement des limites maximales de résidus (LMR) les plus élevés étaient les brocolis (2,8%), les choux-fleurs (2,1%), les raisins de table (1,8%), les poivrons (1,4%) et les aubergines (1%). Les aliments présentant les plus faibles taux de dépassement des LMR étaient les petits pois écossés et l’huile d’olive (0,1%), le blé (0,7%) et les bananes (0,7%). Aucun dépassement de LMR n’a été détecté que ce soit dans le jus d’orange ou les produits d’origine animale (beurre et œufs).

L’Autorité a conclu qu’il était improbable que la présence de résidus de pesticides dans les aliments en 2012 ait un effet à long terme sur la santé des consommateurs. En ce qui concerne l’exposition à court terme, un risque n’a pas pu être exclu pour environ 0,02% des échantillons, dans l’éventualité où ces aliments seraient consommés en quantités élevées.

Pour consulter le rapport interactif de l'EFSA